• Accueil
  • Réseau
  • La CNAMS prête à accompagner le Gouvernement pour engager les réformes qui s’imposent

Date : 07-07-2022

Imprimer


La CNAMS en quelques mots

La CNAMS rassemble 39 fédérations patronales. A ce titre, elle regroupe des activités et des métiers très nombreux comme par exemple les métiers de la fabrication, de la sous-traitance, l’ameublement, l’esthétique et la beauté, la coiffure, les métiers de la fourrure, la couture, la bijouterie, la carrosserie, l’automobile, les taxis, les fleuristes, les prothésistes dentaires, les pressings et les blanchisseries, les céramistes, les affûteurs, les crémateurs animaliers, les
électriciens, les cordonniers, les opticiens, les tailleurs, les photographes, les naturalistes, les métiers d’art, les métiers ruraux, les professionnels du chien et du chat, les professionnels de l’électrodomestique et du  multimédia, …

Fort de cette représentativité et de cette diversité, la CNAMS est aujourd’hui l’organisation patronale de l’artisanat qui regroupe le plus grand nombre de professions. Ainsi, la CNAMS représente les intérêts de
54% des entreprises inscrites au Répertoire des Métiers (entreprises exerçant une activité artisanale à titre principale ou secondaire), soit près de 430 000 entreprises qui représentent environ 1,8 million d’actifs, dont 1,1 million de salariés.

La CNAMS prête à accompagner le Gouvernement pour engager les réformes qui s’imposent

Discours de politique générale de la Première ministre

Hier, Mercredi 6 juillet 2022 la Première Ministre – Elisabeth BORNE présentait son discours de politique générale au cours duquel elle a montré toute sa détermination à rechercher des compromis texte par texte.

Elle pourra compter sur la CNAMS et les organisations professionnelles qu’elle représente pour accompagner les réformes indispensables à notre pays et participer aux concertations qui seront engagées avec les partenaires sociaux.

Il conviendra notamment de renforcer l’orientation et la découverte des métiers et conforter le  développement de l’apprentissage en prenant les mesures nécessaires à la pérennité de son financement, de mener à bien la réforme des retraites en maintenant un dispositif de carrières longues, de poursuivre le processus de réduction des prélèvements, et de protéger le pouvoir d’achat des Français.

Sur la question du plein emploi des mesures devront être trouver rapidement pour inciter à la reprise d’emploi et ainsi faire face à la pénurie de main d’oeuvre dont souffre de nombreuses activités des métiers de service et de fabrication, tout en aidant les entreprises et les organisations professionnelles à améliorer l’attractivité de leurs métiers.

La CNAMS salue les mesures annoncées concernant la baisse des charges des travailleurs indépendants, ainsi que la prolongation du bouclier tarifaire sur les prix du gaz et de l’électricité.

Également, la CNAMS reste favorable à la prime de pouvoir d’achat dans la mesure où elle permet aux entreprises qui le peuvent d’abonder le revenu des salariés sans subir de prélèvement social et fiscal. La pérennisation de cette prime, le triplement du plafond et la possibilité de la verser de manière fractionnée vont dans le bon sens. Toutefois, tout en consolidant le pouvoir d’achat des salariés il faudra aussi limiter les charges et soutenir l’activité des entreprises.

Ainsi, nous resterons vigilants à ce que le niveau des dépenses publiques demeure supportable pour le budget de la France. L’annonce faite par la Première Ministre pour une réduction de la dette publique à échéance de 2026 laisse à craindre une explosion de la charge de la dette qui deviendrait très vite insupportable pour les entreprises.

La CNAMS souscrit à la méthode et s’engage à contribuer activement à la recherche de compromis utiles pour notre pays.