Coup de pouce chauffage sur les thermomètres de tous nos marchés.
L’interclimat de nos startups de coopération se réchauffe.

Par Philippe Goj, Président de FEDELEC

Lors du congrès/rallye FEDELEC nous avons pu constater que les investissements et implications de notre organisation, avec ses partenaires de la filière, portaient régulièrement leurs fruits.

Pour le marché du chauffage électrique, FEDELEC poursuit ses travaux et son lobbying avec EDEN. Nous parvenons à nos premiers résultats après presque 10 ans : le dispositif « Coup de pouce » des pouvoirs publics, auquel se sont associés EDF et le Groupe MULLER. Nous poursuivons avec nos partenaires pour « dégazer » la future réglementation thermique,

Nous avons œuvré pour le marché de la réparation en clivant la FREC (Feuille de Route de l’Economie Circulaire) et arrachant l’indice de réparabilité. En corollaire nous commençons à obtenir de constructeurs qu’ils ouvrent leur schémathèques et allègent leurs « agréments ». Nos électroniciens sont satisfaits et de nouveaux adhérents nous rejoignent. Nous prolongeons nos efforts vers les éco-organismes qui doivent assister cette démarche de prévention des déchets et soutenir une véritable mise en avant des réparateurs qui jouent le jeu.

Pour le marché de la sécurité électrique, nous avons fait le point avec nos organisations : l’ONSE sur les statistiques et la sensibilisation, l’ASEC sur la conformité des produits, le GRESEL sur le diagnostic. FEDELEC participe à une nouvelle étape de lobbying pour le diagnostic dans les communs d’immeubles. Les perspectives sont importantes. Pour les logements, nous avons déjà « engrangé ». Avec notre diagnostic en cas de vente, puis de location depuis 2015, nous sommes passés de 100 000 à plus de 250 000 « mise en sécurité »
attestées.

Citons également notre démarche avec ENEDIS dans le but d’améliorer le marché des colonnes montantes. Nous constatons déjà que des TPE l’ont en partie récupéré en plus de la promotion du Linky qui nous offre des opportunités de solutions connectées.

Pour compléter et pour l’avenir, nous militons pour obtenir des éléments de réglementation sur la qualité de l’air et la ventilation des logements et lieux de travail, sur la sécurité incendie dans le domestique pour obtenir de vrais référentiels efficaces et reconnus par tous.
Nous revendiquons la simplification du marché des bornes électriques domestiques. Aujourd’hui, seuls 600 installateurs sur 60 000 sont autorisés à y travailler pour plusieurs dizaines de millions de bornes à installer dans les prochaines décennies.

Au cœur de BATIMAT et d’INTERCLIMA, nous sommes présents dans l’espace innovations des start-up et développements à venir. A FEDELEC, nous sommes effectivement en permanence dans une démarche prospective. Nous travaillons sur les nouvelles réglementations, les nouveaux concepts pour nos commerces de
demain.

Nous mettons finalement au jour comme une variété de « start-up » pour la réglementation, le lobbying. Elles ne donnent pas toutes de fruits à court terme, mais, pour certaines, comme nos réussites d’hier et d’aujourd’hui, elles deviendront nos « licornes ». Chacune de nos entreprises en touchera les dividendes, à force de coopérations entre nous, de persévérances tenaces mais bienveillantes.

Que vivent donc nos licornes FAITES D’ELEC !