Se former pour apprendre et évoluer

Si l’on doit reconnaître un aspect positif à la période de confinement, c’est que nombre de professionnels ont profité de ce temps libéré de force pour suivre des formations à distance.
La formation à tous les stades de la vie professionnelle est nécessaire : nous devons nous former régulièrement pour continuer d’exister ; nous devons également former les jeunes afin d’assurer la relève.

Dans notre secteur de l’électronique, la formation initiale doit être revue.
FEDELEC a milité activement au début des années 90 pour le développement du CTM “IDAVE” 1 (Installateur-dépanneur audio-vidéo électroménager) dans le but de former les professionnels de demain. Cette qualification professionnelle a très bien fonctionné pendant quelques années mais a quasiment disparu aujourd’hui. À l’heure où le gouvernement prône l’apprentissage et à l’heure où la FREC 2 prône la réparation, il est indispensable de développer une offre de formation adaptée, et de la promouvoir afin d’inciter les jeunes à s’investir dans notre secteur. Nous manquons d’apprentis ! Ce besoin ne se fait pas sentir qu’en France et plusieurs de nos voisins européens, comme la Suède et l’Allemagne, ont pris une longueur d’avance pour y répondre.

 

Quant à la formation continue, elle est également incontournable. Tout d’abord la Formation Technique, avec l’évolution rapide des produits et l’émergence de nouveaux procédés, nous devons constamment suivre des stages de formations afin de maintenir notre niveau d’expertise. Mais également la Formation Commerciale, nous sommes des experts techniques, nous avons la qualification, le savoir-faire et l’expérience, mais il nous faut encore travailler sur le faire-savoir, essentiel dans un monde de plus en plus communicant.

Dans le mot formation, il y a l’idée de prendre forme, de passer d’un état à un autre. Lors de la période que nous venons de traverser, nous nous sommes rendus compte que nous étions très vulnérables, mais que nous étions capables de réagir face à ce qu’on pensait jusque-là impossible ou irréalisable. Nous avons donc réalisé beaucoup de choses en peu de temps et souvent modifié notre façon de faire. Une telle expérience devrait nous amener à changer notre vision de nous mêmes et renforcer notre capacité à évoluer.

En conclusion, FEDELEC est un pilier indispensable à la pérennité de nos petites entreprises dans cette période de mouvances incertaines.

par Gilles SAINT-DIDIER,
Vice-Président Fédéral FEDELEC
Ancien Président de la commission emploi et formation FEDELEC
Administrateur du CFA Ducretet

1. Le CTM “IDAVE” (Certificat Technique des Métiers “Installateur-dépanneur audio-vidéo électroménager”) est une qualification professionnelle qui se prépare dans le cadre d’un contrat d’apprentissage de deux années. Il s’agit d’un titre certifié (arrêté publié au Journal Officiel du 1er août 2006) et enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (code NSF 255R). Il s’adresse aux jeunes de 16 à moins de 26 ans (dès 15 ans en cas de sortie de classe de troisième ou dérogation) et se prépare dans les CFA (Centres de Formation d’Apprentis) qui ont ouvert une section à cet effet.

2. Feuille de Route de l’Economie Circulaire