-000

A chaque rentrée, FEDELEC lance un championnat pour les apprentis électriciens, qui les accompagnera tout au long de l’année scolaire. Ses objectifs : offrir un support pédagogique ludique aux enseignants, accompagner les apprentis dans leur formation et les préparer à leur vie professionnelle. Voici le compte-rendu de l’édition 2013/2014.

 

Retours sur la 22ème édition du Championnat National «Le Monde de l’électricité»-001

Septembre 2013 lance la 22ème édition de son championnat national « Le Monde de l’électricité ». Dès réception du formulaire d’inscription des CFA, un dossier de qualification est envoyé aux équipes. Cette année, 25 équipes s’inscrivent. Elles auront jusqu’au mois de mai pour remplir et retourner le dossier, composé de multiples questions posées par les organisateurs et les partenaires. Les thèmes du questionnaire sont variés : les normes, les règlements, la technique ainsi que les organismes de la filière avec lesquels les apprentis seront amenés à être en contact dans leur futur métier. Afin d’obtenir des points supplémentaires, les équipes qui le souhaitent peuvent également soumettre, en complément, un mini-projet technique correspondant à un chantier plausible, assorti du devis.

Jury de qualification          

Vendredi 6 juin : le jury se réunit sous le contrôle des maîtres Hervé Le Nan et Frédéric Pertuisot, huissiers de justice à Vincennes (94), pour sélectionner les équipes qui iront disputer la finale. Sur les 25 équipes inscrites, 22 dossiers ont été reçus.

Pour les examiner, le jury se répartit en deux groupes : un jury « général », constitué de représentants de la filière électrique, et un jury technique composé de professionnels et de représentants de la filière ayant une expertise toute particulière dans les différents domaines abordés (mise en oeuvre, protections, thermique, canalisations, éclairage, formation…). Après débat, le jury qualifie 9 équipes pour le quiz.

Epreuve finale : le quiz

Celui-ci se déroule le 3 juillet à l’ESIEE (Ecole Supérieure d’Ingénieurs en Electricité et Electronique) de Noisy-le-Grand (93). Au menu : répondre par équipe à des séries de questions liées à l’électricité, l’électronique ou de culture générale. Les équipes s’affrontent trois par trois. Chaque équipe joue trois fois pour les éliminatoires, qui sont suivies de deux quarts de finale. Pour les deux demi-finales, deux équipes jouent face à face. Enfin, la dernière série permet de départager les deux meilleures équipes. Une journée bien remplie : au total, près de 230 questions auront été posées !

Et pour garder le suspense jusqu’à la fin, la dernière équipe gagnante est tirée au sort. Chaque bonne réponse ayant donné droit à un bulletin à déposer dans une urne, plus une équipe a bien répondu, et plus elle a de chances d’être tirée au sort pour monter sur la troisième marche du podium.

Après l’effort

Pour clôturer la finale, des coupes sont remises aux vainqueurs et tous les participants reçoivent de multiples cadeaux fournis par les sponsors du championnat.

Ensuite, direction le César Palace, dans le quartier de Montparnasse, pour l’ensemble des participants, vers une soirée cabaret, pleine de rires, chansons, strass et paillettes.

Enfin, le lendemain 4 juillet a lieu la remise des prix officielle pour les trois équipes lauréates, dans les locaux de l’APCMA. Les organisateurs et partenaires du championnat leur remettent de nombreux cadeaux, des chèques, ainsi qu’une bourse « d’argent de poche » à se partager pour prolonger librement leur après-midi à Paris.

-002

Organisé par FEDELEC avec la collaboration de l’APCMA (Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat), de l’ISM (Institut Supérieur des Métiers), de Promotelec et de nombreux partenaires de la filière électrique, le Championnat National « Le Monde de l’électricité » se déroule sur une année scolaire. Il s’adresse à tous les apprentis électriciens de 1ère et 2ème année préparant un CAP PROELEC (Préparation et Réalisation d’Ouvrages ÉLECtriques) ou un BAC PRO ELEEC (Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants) ainsi qu’à leurs formateurs. Les apprentis participent par équipes de quatre au maximum, sous la direction de leurs formateurs avec l’appui de leurs maîtres d’apprentissage.

Le championnat se déroule en deux phases : les éliminatoires, sur dossiers ; la finale à Paris, avec un quiz qui permet de départager les meilleures équipes.

 

Les organisateurs et les partenaires

 partenaires

Les 3 équipes lauréates

1ère équipe gagnante CFA des MFR “Le village”

Saint André Le Gaz (38)

Formateur : M. Henri LANGUIN

Apprentis : Benjamin MARRA
Thomas MOLLIER
Ludovic ORCEL
Tristan ENJOLRAS

-006

2ème équipe gagnante CFA BTP d’Eure et Loir
Chartres (28)

Formateur : Pascal MARCIGNY

Apprentis : Thomas BERCHON
Kévin DORKEL
Quentin TENIN

-007

3ème équipe gagnante CFA BTP de Meurthe et Moselle
Pont à Mousson (54)

Formateur : Bernard CHRISTÉ

Apprentis : Ibrahim MOUFAKKIR
Maxence TURGIS
Anthony DIDIER

-008

 

-009Les « maîtres Fedelo » de la finale, Bruno Gendron, Promotelec, et Patrice Bukisow, Consuel, évoquent le championnat 2013-2014. Ce qui les a marqués : 

1 – le niveau des candidats

Bruno Gendron : Cela fait cinq ans que je participe avec plaisir au jury du championnat et je suis toujours surpris du haut niveau de connaissances des candidats. Les questions du quiz, élaborées par les organisateurs et les partenaires, sont celles que se posent les installateurs en exercice : on ne les a pas simplifiées pour les apprentis.

Patrice Bukisow : Cette année, j’ai trouvé les équipes participant au quiz particulièrement performantes. Les jeunes suivent de bonnes formations et ont constitué de bonnes équipes qui, on le sent, ont été bien coachées par leurs professeurs. Consuel avait posé cinq questions « pièges » et ils ont tous correctement répondu. Il faudra trouver autre chose l’année prochaine…

2 – l’ambiance de la finale

BG : la finale s’est déroulée dans une ambiance conviviale, propice à l’échange entre les candidats, les formateurs et les partenaires, tout particulièrement au moment du repas et des pauses. Les discussions sont animées, mais dans le respect mutuel. Si le jury décide quelque chose, tout le monde respecte la règle du jeu… et sans rancune ! Il y a beaucoup de fair-play, au niveau des candidats, mais aussi entre les partenaires.

PB : les jeunes participent vraiment, ils adorent faire ce genre de choses. Il y a beaucoup d’ambiance, c’est le moins que l’on puisse dire ! Autant sur scène, où s’affrontent les équipes, que dans la salle, avec les professeurs, les sponsors ou les organisateurs. Tout se passe dans la bonne humeur. En cas de litige, les discussions sont pour le moins animées. Mais nous parvenons toujours à un accord, quitte à annuler une question et à en reposer une autre.

3 – la future carrière des apprentis

BG : Certains jeunes savent déjà très bien ce qu’ils veulent. Certains d’entre eux ont émis le souhait de faire carrière dans des grandes entreprises nationales (SNCF, ERDF). Il y a pour eux matière à s’épanouir, car je pense que ces structures sont en recherche d’hommes de terrain et en retour, elles ont les moyens de les accompagner dans la prise en main de leur poste.

PB : Mais en fait nous avons constaté deux tendances : les apprentis se voient intégrer une grande entreprise nationale, ou devenir chef d’entreprise. Je trouve formidable qu’il y ait des jeunes qui pensent créer leur entreprise. Une preuve de dynamisme de nos futurs électriciens !