Nous sommes entrés dans une phase d'observation active

[mardi 6 juin 2017 07:38]

Nous sommes entrés dans une phase d'observation active
par Jean-Pierre Cormier - Président du comité antennes de l'AFNUM

La Commission Métier « Antennes » de l’AFNUM (Alliance française des industries du numérique) réunit les entreprises adhérentes concernées par les produits destinés à recevoir, convertir et distribuer les signaux Audiovisuels (radio et TV) du point d’interface réseau à la prise. Dans ce cadre, nous nous intéressons de près à l'évolution de la réglementation en matière de réseaux de communication.

L'été dernier est paru le décret n° 2016-1083 du 3 août 2016 modifiant l'article R. 111-14 du code de la construction et de l'habitation. Relatif à l'installation du réseau de communication dans les bâtiments d'habitation, ce décret précise les exigences techniques pour un équipement minimal dans chaque logement. Mais nous constatons que le grand oublié de ces exigences est le câble coaxial, pourtant quasi indispensable pour assurer une bonne réception des signaux satellites.

Nous émettons certains doutes quant à la faisabilité de l'utilisation d'une paire torsadée pour l'antenne. Celle-ci constitue bien sûr un avantage pour les fabricants et simplifie le travail de l'installateur, mais elle n'est pas adaptée pour la partie collective. Avec plus de 95 dB de perte au 100 m, il faudra limiter les longueurs de câbles à 45 m maximum. Nous allons nous trouver face à un différentiel de niveau entre la partie basse et haute de la bande satellitaire et à un récepteur dans une mauvaise configuration pour démoduler le signal. Le différentiel et les pertes sont moindres en terrestre ; en satellite, les fréquences sont plus élevées, donc les pertes aussi. Il sera donc nécessaire d'apporter plus de gains pour distribuer un signal en utilisant un amplificateur à son niveau maximal, ce qui est compliqué et onéreux et peut poser des problèmes de rayonnement. Nous serons également confrontés au problème des multi-commutateurs en distribution collective, sachant que nous pouvons avoir jusqu'à 16 polarités à distribuer en HLM.

Il est bien sûr possible de rajouter une prise coaxiale à la demande du particulier, mais cela pose problème dans le neuf, où il est difficile de procéder à des travaux après livraison. Cette solution semble pourtant être la seule possible dans le cas d'une réception multi-satellitaire.

Au sein du comité de l'AFNUM, nous sommes vigilants sur le sujet et sommes entrés dans une phase d'observation active : il s'agit pour nous d'identifier les problèmes potentiels, d’apporter des solutions techniques, voire de faire évoluer l'arrêté si cela s'avère nécessaire. Tous les membres du Comité antennes examinent la problématique dans son ensemble pour in fine apporter une solution globale, par exemple intégrer un câble coaxial pour la prise satellitaire, même si pour l'instant nous n'en sommes qu'au stade des suppositions. Nous ne rejetons pas les nouveautés techniques, mais nous voulons la qualité minimum prévue dans les normes, en termes de taux d'erreurs et de qualité à la prise.

Affaire à suivre, donc.

Voir le sommaire